Comment calculer mon bonus / malus ?

Publié le : 01 mars 20213 mins de lecture

Le calcul du bonus et malus doit se faire en fonction de quelques éléments. Vous devez porter votre attention sur certaines règles afin d’éviter les désagréments. L’assureur vous imposera des bonus et des malus en fonction de votre comportement. Si vous causez des sinistres et des accidents, vous serez malussé. 

Les règles de calcul du bonus et malus

Pour calculer son bonus malus, il faut se référer aux règles imposées par la législation et les autorités compétentes. Le principe du coefficient de réduction-majoration met en évidence le nombre de sinistres causés au cours d’une année. Il se réfère aux 12 mois de l’année. Si vous ne causez pas d’accident pendant une année, vous bénéficierez d’une réduction par rapport à vos cotisations. Par contre, si vous êtes responsables d’un sinistre, vos charges seront à la hausse. Dans le cadre d’un malus, vous aurez à votre disposition un coefficient majoré de 25%. Si vous faites l’objet d’un bonus, votre coefficient sera diminué de 5%. La compagnie d’assurance prendra le temps d’analyser les cas de figures avant de réaliser les calculs. Elle mettra en évidence la situation en tenant compte de vos accidents précédents.

Tout comprendre sur le calcul du bonus et malus 

Plusieurs éléments sont à prendre en considération pour calculer son bonus malus. Si vous faites face à une bonne conduite, vous serez récompensé. Notez que votre bonus et malus vous suivra dans toutes les circonstances. Votre CRM sera transféré de manière automatique lors du changement de voiture ou de compagnie d’assurance. Il faut savoir que le bonus-malus est échelonné entre 0,50 et 3,50. Lors de votre souscription à un contrat d’assurance, votre coefficient sera ajusté à 1. Si vous êtes semi-responsable d’un sinistre, votre coefficient sera majoré de 12,5% à chaque sinistre déclaré.

Savoir calculer votre bonus et malus 

Pour calculer son bonus malus, il faut tenir compte de l’évolution de votre prime. Vous devez savoir que les règles de calcul diffèrent pour les jeunes conducteurs. Si vous n’avez pas causé de sinistre, le coefficient sera multiplié par 0,95. Pour connaître votre bonus-malus, vous devez prêter attention aux avis d’échéance. Vous avez aussi le droit de demander un relevé d’information pour connaître votre situation. Votre compagnie d’assurance vous fera un retour dans les prochaines 15 jours. Au bout de deux ans sans accident, votre malus sera annulé et effacé. Un conducteur malussé devra faire face à un devis assez élevé pour la prochaine année. 

Plan du site